Tamedia et Neo Advertising contestent l’attribution des surfaces publicitaires CFF à la société SGA. En novembre dernier, les CFF ont fait savoir que la commercialisation de toutes les surfaces publicitaires se trouvant dans les gares et les trains serait confiée en exclusivité à la SGA pour une durée de cinq à dix ans à compter de 2019.

Ayant également pris part à la procédure, Tamedia et Neo Advertising ont décidé de saisir le Tribunal administratif fédéral afin qu’il vérifie si les principes des procédures de droit public ont été respectés dans le cadre du processus d’appel d’offres. En outre, au 1er janvier 2018, Tamedia deviendra l’actionnaire majoritaire de Neo Advertising SA.

En janvier 2017, les CFF ont lancé un appel d’offres public portant sur la commercialisation de toutes leurs surfaces publicitaires numériques et analogiques extérieures à compter de 2019. Aux côtés d’autres entreprises de publicité extérieure, Tamedia s’est également portée candidate à ce marché en association avec la société genevoise Neo Advertising. Début novembre, les CFF ont communiqué leur décision de continuer de confier la commercialisation de toutes les surfaces publicitaires se trouvant dans les gares et les trains en exclusivité à la société SGA pendant cinq à dix ans à compter de 2019. Ce marché portant sur les surfaces publicitaires des CFF représente le plus important contrat de commercialisation dans ce domaine en Suisse.

Changement de procédure: de l’appel d’offres à l’adjudication au plus offrant Sur la base d’une analyse approfondie, Tamedia et Neo Advertising ont décidé de déposer un recours contre la décision d’attribution auprès du Tribunal administratif fédéral. Le groupe de médias suisse et le spécialiste de la publicité extérieure veulent ainsi que soit vérifié si la procédure d’adjudication a été conduite dans la légalité et si les conditions de l’appel d’offres fixées par les CFF ont été respectées.

Lire le communiqué de presse