Si faire de la publicité est accessible à tous, le recyclage de ce même matériel l’est moins. Pour ce faire, Neo Advertising met un point d’honneur à l’évaluation de son impact environnemental et s’inscrit dans une politique de durabilité dans le cadre de tous ses projets. En tant qu’acteur responsable, nous avons fait appel à des techniques de recyclage et de valorisation des déchets pour compenser l’impact des intrants utilisés dans nos solutions de promotion.

Comme vous l’avez sans doute déjà vu, la communication de l’aéroport de Genève se fait sur des toiles polyester enduit de PVC. En fin de cycle, ces dernières sont roulées et déposées dans le chariot de collecte prévu à cet effet (cf. photo) pour être ensuite acheminées vers le centre de collecte romand de Texyloop ®.

Ce processus novateur permet de séparer proprement le polyester du PVC, ce qui permet d’éviter de passer par la case incinération ou encore d’encombrer une décharge. La membrane est alors transformée en matière première secondaire pour produire des tapis de végétalisation de toiture. Cette initiative permet de répondre en partie à la demande croissante de ce marché à l’export qui représente déjà plus de 30 millions de m2 en Allemagne.

En recyclant les produits en fin de vie, l’étape d’extraction de nouvelles ressources est supprimée, et de ce fait, l’impact sur l’environnement est réduit de 80% en moyenne. Dans les 4 prochaines années, les campagnes publicitaires de GVA Airport auront pu créer 3000 m2 de tapis de végétalisation, économisé 2950 m3 d’eau, sauvé 475000 MJ d’énergie et évité le rejet de 29 tonnes de co2 dans l’atmosphère*.

Une collaboration engageante et motivante pour Neo Advertising et Texyloop pour les années à venir.

*source Texyloop ® pour une estimation de 10’000 m2

Exploitant exclusif de la concession publicitaire de Genève Aéroport depuis le 1er juillet 2015, le spécialiste helvétique de la publicité extérieure a initié la mise en place de sa nouvelle vision publicitaire à l’aéroport en installant les 5 premiers écrans 84’’ 4K, les plus grands jamais déployés en Suisse.

Ces 5 écrans sont intégrés dans un seul produit visant à toucher tous les passagers fréquentant les business lounges de l’aéroport (Air France, British Airways, Swissport, Dnata). Situés aux emplacements stratégiques (entrées ou sorties des lounges), ce nouveau produit « Digital Business Lounges » est LA réponse aux annonceurs souhaitant cibler l’audience prisée des voyageurs d’affaires. La technologie de ces nouveaux écrans les rend particulièrement impactants grâce à une qualité et intensité d’image sans égal qui immerge les voyageurs dans l’univers et l’histoire des marques qui s’y affichent.

En réponse aux dernière tendances publicitaires, Neo Advertising proposera également aux annonceurs de faire varier leurs contenus, leurs messages en fonction de variables exogènes (météo, horaires des vols, données de vente, …) afin de mieux interpeller leur public cible : «au bon endroit et au bon moment ». Ces campagnes seront automatisées et gérées de manière autonome via la solution de diffusion programmatique de Neo Advertising.

Ce déploiement n’est que la première étape d’un important programme de « digitalisation » de Genève Aéroport qui devrait accueillir près de 60 écrans de ce type d’ici la fin de l’été 2016, afin de proposer aux marques des solutions de communication plus flexibles, plus innovantes et plus précises. L’affichage classique ne disparaîtra pas pour autant mais le nombre de surfaces diminuera sensiblement au profit de surfaces plus grandes et de supports plus qualitatifs.

« Genève Aéroport constitue la plateforme idéale pour déployer les dernières technologies et solutions en matière de communication extérieure. Son audience premium, captive et réceptive à vivre de nouvelles expériences avec les marques nous permet d’exprimer notre vision au travers de supports et de solutions de communication extérieure innovantes. Nous nous attachons à faire de Genève Aéroport un véritable show-room du savoir-faire de Neo Advertising ainsi qu’une référence internationale en terme de communication extérieure classique et numérique », commente Christian Vaglio-Giors, directeur et co-fondateur de Neo Advertising SA.

Cette nouvelle actualité démontre le dynamisme de l’outsider helvétique qui continue de bousculer le marché de l’affichage publicitaire après des décennies de duopole.

Neo Advertising a mis en place à la demande du Casino du Lac depuis le 2 décembre dernier un dispositif de communication original. Ludique et inédit en Suisse, l’univers du Casino du Lac s’est invité aux arrivées de l’aéroport de Genève. Deux tapis à bagages sont recouverts en roulette pour 4 mois (de décembre à mars).

Neo Advertising au travers de son nouveau département Imagine dédié à l’événementialisation des campagnes publicitaires, a imaginé un concept de communication 360° (ATL + BTL) sur les 4 mois pic de trafic de Genève Aéroport en habillant deux tapis à bagages en roulette géante. Le Casino du Lac a complété l’opération par un jeu. Trois fois par semaine 2 hôtesses habillées aux couleurs du casino accueillent les passagers et déclenchent au moyen d’une borne interactive une roulette digitale afin de choisir les numéros gagnants. Les passagers dont la ou les valises se trouvent sur le numéro gagnant se voient récompenser de très beaux lots offerts conjointement par le Casino du Lac et Genève Aéroport.

Les premières impressions recueillies auprès des passagers sont très positives ainsi que pour le Casino du Lac comme nous l’informe Fabrizio Barozzi le Directeur Général du Casino du Lac : « C’est une aubaine pour le Casino du Lac de pouvoir être présent à l’aéroport en sachant qu’il y a 15 millions de passagers du monde entier. Qu’ils viennent pour le tourisme ou le travail, nous souhaitons leurs proposer de venir dans l’unique Casino Genevois à deux pas de l’aéroport ouvert 7j/7 et 23h/24. »

Cette opération est un véritable succès pour tous les acteurs du projet, y compris Genève Aéroport qui y voit là l’occasion d’améliorer l’expérience et l’accueil passager.

Article paru sur cominmag.ch.

Aller au-delà des prestations d’une régie publicitaire et devenir un fournisseur de solutions publicitaires pour les annonceurs, telle est l’ambition de Neo Advertising, qui vient de remporter le mandat de Genève Aéroport devant APG|SGA et Clear Channel.

C’est connu, le mieux est l’ennemi du bien. C’est ce que les responsables de Genève Aéroport ont compris. La multiplication des panneaux d’affichages n’offrait plus de visibilité qualitative aux marques. La fin du mandat accordé à APG|SGA a donc été l’occasion pour réunir les trois acteurs du marché pour un pitch. « Le cadre du brief était clair, a expliqué Florian Maas, COO de Neo Advertising lors de la conférence de presse qui s’est tenue à Cointrin. Il fallait supprimer 43% des surfaces publicitaires et conserver les meilleurs emplacements. » Cette contrainte n’en a pas été une pour l’équipe de Neo Advertising, qui connaissait bien les lieux puisqu’elle gérait déjà les écrans.
Pour Pierre Germain, CCO et CFO de Genève Aéroport, le choix du prestataire s’est fondé sur la qualité des projets. « Nous avions besoin d’une régie agile et créative. L’agrandissement de Genève Aéroport n’est pas fini. La transformation de l’aile Est, prévue pour 2020, va démarrer et nous voulions pouvoir imaginer des espaces en amont de sa construction. Une réflexion qui devait se situer dans un concept global. Car, avec l’arrivée de gros porteurs, le nombre de passagers devrait atteindre 25 millions de personnes par an dès 2030 (pour une fréquentation actuelle de 15,2 millions). Pas de quoi rivaliser avec les grands hubs, mais Cointrin a tout de même quelques atouts et particularités, comme une circulation au sein du bâtiment qui contraint le public à passer par un même lieu d’arrivée et de départ. « Pas besoin dans ce cas d’innonder le bâtiment de messages publicitaires. »

On le sait, c’est Neo Advertising qui a le mieux répondu à cette attente. Son expérience en DOOH a également été un atout. Une fierté pour Christian Vaglio-Giors, co-fondateur et CEO de Neo Advertising, qui a toujours défendu ce média : « Le média DOOH se développe dans le monde à raison de 5 à 7% par an et, en Suisse, où il était en retard, nous en sommes à 12,5%. » Le projet pour l’aéroport est le suivant : les meilleurs emplacements d’affichage seront conservés et de nouveaux supports rétro-éclairés vont être installés, à l’instar de celui de 25 mètres de long (56m2) dans le nouveau parking P2. Pour ce qui est de l’affichage digital, 90 nouveaux écrans vont être fixés d’ici à la fin juin 2016 et les formats vont être standardisés (70 pouces) ; il y aura aussi une brand zone (de 10m2). « La nouveauté, a expliqué Florian Maas, c’est que les messages vont être plus dynamiques et surtout adaptés à l’emplacement. Ainsi, la langue va être adaptée en fonction de la zone d’embarquement ou de l’arrivée des vols, et les messages commerciaux seront en relation avec les magasins les plus proches. » L’affichage papier ne va pas pour autant disparaître : les publicités dans les parkings resteront classiques.

Ne pas oublier l’expérientiel

Le DOOH ne peut se résumer aux seuls écrans. Comme l’a très bien illustré Janice Tan de la régie Kinetic Aviator, invitée également à la conférence de presse, l’expérience client est déterminante. « Les aérogares sont des endroits parfaits pour faire partager une expérience de marque, parce que les passagers y sont captifs en moyenne de 1 à 2 heures et demies. Par conséquent, l’impact y est 18% plus fort que dans la rue. » Toutefois, il y a des règles à respecter. Inutile de placer des écrans ou de faire des démonstrations de produits dans la zone de check-in ou de passage des portillons de sécurité. « A ces endroits, le public n’est pas réceptif. » Par contre, une fois dans la zone commerciale et en chemin vers les portes d’embarquement, 77% des passagers déclarent apprécier les messages de marques pour autant qu’ils soient ludiques et pertinents. Les exemples sont nombreux en la matière : la marque de chocolat Anthon Berg invitait à scanner sa carte d’embarquement et les passagers dont les sièges étaient les moins confortables recevaient un cadeau plus important que les premières ou business classes ; Chanel a créé une zone avec des maquilleurs professionnels, etc. « Les idées sont infinies. Le public a besoin, par ennui ou par stress, d’être occupé ; c’est donc l’occasion idéale pour une marque d’entrer en contact direct avec des personnes locales qu’elle pourra par la suite contacter par d’autres canaux. »

Un énorme chantier se prépare pour Neo Advertising et 2016 sera, sans conteste, une année de transition. « La nouvelle offre complète sera prête pour le mois de juin prochain. Dès janvier 2016, la commercialisation du parking P2, des Digital Business Lounges, des Priority Lanes et de l’événementiel sera déjà possible. »

Article paru sur cominmag.ch

Au terme du processus d’appel d’offres « affichage publicitaire », lancé fin 2014, Genève Aéroport vient d’octroyer la nouvelle concession à Neo Advertising.

Pour rappel, deux opérateurs étaient jusqu’ici au bénéfice d’une concession pour l’affichage publicitaire à l’aéroport de Genève, soit APG/SGA (pour l’affichage classique) et Neo Advertising (pour la publicité digitale).

Cette situation prévalait depuis 2009, année du dernier appel d’offres consacré à l’affichage publicitaire. A l’époque, Genève Aéroport avait volontairement scindé l’activité en deux concessions distinctes. En effet, le digital venait à peine d’apparaître et soulevait de
nombreuses interrogations, tant sur le modèle économique que sur les stratégies des annonceurs. Dès lors, il convenait de pouvoir disposer d’une courbe d’expérience. Celle-ci s’est révélée positive et a permis à Genève Aéroport de clairement définir le cadre pour les années futures.

L’appel d’offres organisé en 2014 a ainsi porté sur une concession unique pour l’ensemble de la publicité, qui permettra de mieux gérer les transitions techniques et les synergies commerciales entre l’affichage classique et digital.

A l’issue d’un concours ouvert et fortement compétitif entre les trois candidatures reçues, toutes de qualité, la société Neo Advertising a été retenue.

Par ce choix, Genève Aéroport soutient le développement d’une entreprise genevoise à fort potentiel de développement et renforce ainsi le poids des opérateurs locaux sur le site.

Article paru sur cominmag.ch.