Tamedia souhaite étendre son offre destinée aux clients publicitaires en y ajoutant la publicité extérieure. Le groupe média suisse prévoit donc d’acquérir une participation majoritaire dans la société Neo Advertising.

Avec plus de 50 produits média et plateformes, Tamedia dispose du plus grand portefeuille numérique et imprimé de Suisse, ainsi que de compétences et une force d’innovation éprouvées dans le domaine de la publicité numérique. Le groupe média suisse souhaite désormais étendre son offre de commercialisation en y ajoutant la publicité extérieure. L’association de la publicité imprimée et en ligne avec la publicité extérieure numérique et à l’aide d’affiches permettra aux clients publicitaires de profiter de nouvelles offres et de réserver plus simplement des campagnes qui regroupent plusieurs médias et plusieurs plateformes. Tamedia envisage donc d’acquérir une participation majoritaire dans la société Neo Advertising SA dont le siège se trouve à Genève.

Neo Advertising est l’une des sociétés leader dans le domaine de la publicité dite «out-of-home» en Suisse. Cette entreprise fondée en 2003 gère et commercialise près de 12 000 espaces publicitaires numériques et analogiques en Suisse alémanique et romande. Avec Neo Advertising, Tamedia veut développer le marché suisse de la publicité extérieure. L’entreprise qui emploie 45 collaborateurs poursuivra son développement avec l’équipe existante. Tamedia s’associe aux fondateurs, le CEO Christian Vaglio-Giors, Alexandre de Senger, Nicolas Giorgini et Philippe Moser, en reprenant la majorité des actions de Neo Advertising. La participation requiert encore l’aval de la Commission fédérale de la concurrence.

Christoph Tonini, CEO Tamedia: «Nous voulons proposer à nos clients des solutions publicitaires complètes auprès d’un seul prestataire. Avec son approche out-of-home innovante, Neo Advertising représente donc le complément parfait pour Tamedia Advertising. Nous nous réjouissons de la collaboration avec Christian Vaglio-Giors et son équipe.»

Christian Vaglio-Giors, CEO Neo Advertising: «Intégrer le giron du plus grand groupe média suisse représente une formidable opportunité. Nous pourrons ainsi encore mieux saisir les opportunités offertes par la transformation digitale, développer notre force d’innovation et de différenciation pour e bien de nos partenaires et clients existants et futurs. Les équipes Tamedia et Neo mettent tout en œuvre pour transformer notre projet stratégique en transaction.»

Contact
Tamedia: Christoph Zimmer, responsable Communication d’entreprise
+41 44 248 41 35, christoph.zimmer@tamedia.ch
Neo Advertising: Christian Vaglio-Giors, CEO
+41 22 949 77 77, cvaglio@neoadvertising.com

Six mois après s’être vu attribuer la concession d’affichage sur domaine public de la Ville de Genève, la société de communication extérieure genevoise passe une nouvelle étape en remportant 3 des plus importants lots de la concession d’affichage analogique sur domaine public de la Ville de Zurich.

Suite à une mise au concours portant sur 1’800 surfaces publicitaires dont 426 pour les annonceurs nationaux et internationaux, Neo Advertising décroche 237 de ces dernières surfaces aux formats F200, F12 et F24 pour une période de 5 ans à compter du 1er juillet 2018.

Christian Vaglio-Giors, CEO de Neo Advertising commente : « Je suis très heureux que nos efforts de développement sur la région zurichoise se concrétisent aujourd’hui par cette victoire hautement symbolique. Elle vient renforcer notre offre nationale, asseoir notre présence dans les deux plus grandes villes du pays et démontrer que le développement de Neo Advertising passe également par la Suisse Alémanique. »

Les 237 surfaces zurichoises viendront compléter l’offre City de Neo Advertising. L’ensemble des surfaces intégrera l’outil de média planning SPR+ et sera commercialisé à compter du deuxième trimestre 2018.

Depuis sa création, Neo Advertising a toujours mis un point d’honneur à l’éco durabilité. En 2016, nous nous étions fixé comme objectif d’obtenir une certification officielle dite « Eco Entreprise » pour juillet 2017.

Pour appuyer notre projet, nous avons mis en place un certain nombre d’initiatives ces derniers mois et années de façon à intégrer une certaine conscience environnementale dans notre quotidien aussi bien dans le cadre professionnel que privé.

Comme le souligne notre CEO Christian Vaglio-Giors, l’écologie est une valeur fondamentale et un facteur primordial pour l’avenir de Neo Advertising. Ce projet s’inscrit ainsi dans notre positionnement Smart Outdoor !

Pour consolider cette volonté, nous avons passé la certification “EcoEntreprise” venue concrétiser et officialiser nos engagements et responsabilités pour passer un cap supplémentaire par rapport à nos concurrents.
En effet, nous sommes les premiers acteurs en Suisse dans le domaine du OOH à avoir obtenu cette certification dont nous sommes fiers !

Afin de sensibiliser nos collaborateurs et leur faire prendre conscience de la valeur de cette certification, nous leur avons offert un bonsaï et une bouteille en verre pour se servir directement à une source d’eau potable. Le bonsai étant le symbole de respect de l’environnement dont chacun d’eux est responsable, chacun d’eux est responsable de sa plante représentative de la planète. La bouteille nous a permis d’éliminer les bouteilles en plastiques et par conséquent de réduire considérablement les déchets. Pour standardiser les principales actions de Neo Advertising nous avons créé un « Code de durabilité » comme charte représentative de notre approche éthique et durable de l’affichage publicitaire.

Dans la continuité de la distribution de bonsaï et bouteilles, nous avons présenté le projet autour d’un évènement ludique : tous les membres Neo Advertising ont été conviés à un pique-nique pour un déjeuner convivial en plein air.

Cette année encore, Neo Advertising a eu le plaisir de compter parmi les sponsors Premium du tournoi Banque Eric Sturdza Geneva Open ATP.
En effet, nous avons pu faire bénéficier à nos clients de 2 loges VIP au troisième rang du Court central pour assister à tous les matchs, de l’accès au lounge bar surplombant le parc des Eaux Vives ainsi que l’accès au restaurant du Château VIP avec une vue imprenable sur le lac.

«Le Geneva Open est en train de prendre une ampleur dont certains ne le pensaient pas capable. Le public a répondu en grand nombre. C’est aussi le résultat d’un travail de fond depuis un an pour intéresser les gens, et notamment les jeunes », se félicite son directeur, Thierry Grin.

Raison de plus pour Neo Advertising de soutenir ce tournoi palpitant rempli de surprises.
Nous avons profité de l’occasion pour souligner notre changement de Claim en recouvrant toute la Tribune Est d’une bâche géante portant notre claim « Smart Outdoor » ainsi qu’un cyclocargo Neo exposé face à la bâche.

En outre, nous avons fait appel à « Direct News by Michel Robadin » pour lancer une Rubrique Neo Advertising en direct du tournoi, avec comme point d’orgue le mot « SMART ».
Au cours de ces 5 jours, Michel Robadin a pu interviewer Alain Tripod : président du tennis club, Jakob Hlasek : ancien joueur pro, Ion Tiriac : copropriétaire du tournoi Banque Eric Sturdza Geneva Open ATP ou encore Marc Rosset ancien champion olympique. Tour à tour, les personnes interviewées ont « joué le jeu » en donnant le premier mot qui leur venait à l’ésprit pour chaque lettre du mot Smart. Un clin d’œil stratégique et ludique à la fois, qui a su rythmer les interviews de la semaine.

La rubrique Neo Advertising s’est avéré fructueuse avec plus de 70’000 vues au total au même titre que le tournoi.
Un souvenir magique qui restera encré dans nos mémoires.

Parce que Neo Advertising se développe à un rythme très soutenu, que la digitalisation ouvre de nouvelles perspectives et que la position acquise par Neo sur le marché de la communication extérieure lui permet aujourd’hui d’établir de nouvelles pratiques OOH, Neo Advertising a mené une réflexion stratégique visant à formaliser sa vision et son positionnement avec comme point d’orgue le lancement d’un nouveau claim d’entreprise – SMART OUTDOOR.

Véritable guide et moteur d’inspiration pour les équipes de Neo Advertising, SMART OUTDOOR sera dorénavant le pilier de l’action entrepreneuriale de l’entreprise. Articulé autour de 6 axes d’excellence que sont le service, le produit, le marketing de l’offre, l’innovation, la maîtrise technologique et enfin la durabilité, SMART OUTDOOR devient à compter de ce jour l’élément central de la communication d’entreprise.

Christian Vaglio-Giors, CEO de Neo Advertising commente : « L’exercice SMART nous a forcé à prendre du recul, à faire le bilan de nos compétences et de nos valeurs. Reformuler notre vision, la confronter aux éléments fondamentaux de marché que sont la transformation digitale, l’évolution de la consommation médiatique, la mobilité a été un exercice très révélateur. Les 6 axes d’excellence que nous avons définis sont autant de chantiers que nous avons ouverts et qui serviront de fondements pour nourrir et supporter notre croissance future ».

Un service 360°, des surfaces d’affichage numériques géantes, le géomarketing, la compensation carbone, les développements pour la ville connectée sont quelques exemples de développements SMART OUTDOOR que les équipes de Neo ont récemment introduits et qui vont se généraliser à l’avenir.

Neo Advertising et ses équipes s’engagent dans divers domaines clés de la communication extérieure pour vous offrir un service premium, sur mesure, des campagnes créatives, intelligentes et innovantes pour un résultat impactant en toute transparence.

Cet engagement prend dorénavant la forme de SMART OUTDOOR.

Si faire de la publicité est accessible à tous, le recyclage de ce même matériel l’est moins. Pour ce faire, Neo Advertising met un point d’honneur à l’évaluation de son impact environnemental et s’inscrit dans une politique de durabilité dans le cadre de tous ses projets. En tant qu’acteur responsable, nous avons fait appel à des techniques de recyclage et de valorisation des déchets pour compenser l’impact des intrants utilisés dans nos solutions de promotion.

Comme vous l’avez sans doute déjà vu, la communication de l’aéroport de Genève se fait sur des toiles polyester enduit de PVC. En fin de cycle, ces dernières sont roulées et déposées dans le chariot de collecte prévu à cet effet (cf. photo) pour être ensuite acheminées vers le centre de collecte romand de Texyloop ®.

Ce processus novateur permet de séparer proprement le polyester du PVC, ce qui permet d’éviter de passer par la case incinération ou encore d’encombrer une décharge. La membrane est alors transformée en matière première secondaire pour produire des tapis de végétalisation de toiture. Cette initiative permet de répondre en partie à la demande croissante de ce marché à l’export qui représente déjà plus de 30 millions de m2 en Allemagne.

En recyclant les produits en fin de vie, l’étape d’extraction de nouvelles ressources est supprimée, et de ce fait, l’impact sur l’environnement est réduit de 80% en moyenne. Dans les 4 prochaines années, les campagnes publicitaires de GVA Airport auront pu créer 3000 m2 de tapis de végétalisation, économisé 2950 m3 d’eau, sauvé 475000 MJ d’énergie et évité le rejet de 29 tonnes de co2 dans l’atmosphère*.

Une collaboration engageante et motivante pour Neo Advertising et Texyloop pour les années à venir.

*source Texyloop ® pour une estimation de 10’000 m2

Suite à la décision de la Ville de Genève d’octroyer l’exploitation de son patrimoine d’affichage
publicitaire au 1er janvier 2017 à Neo Advertising, l’afficheur genevois a mené une course contre la montre
effrénée pour mener à bien la mission provisoire qui lui a été confiée par la Municipalité.

Christian Vaglio-Giors, CEO de Neo Advertising revient sur ces deux premières semaines d’exploitation :
« Je tire un bilan extrêmement positif de nos premiers jours d’affichage en Ville de Genève. Malgré un
passage de témoin rendu compliqué par un timing serré, des clients absents, une infrastructure et des
moyens logistiques à mettre en place en seulement 5 jours, les équipes de Neo Advertising ont été une fois
de plus remarquables de courage et de détermination pour mener à bien cette transition. Etre en mesure de
poser plus de 920 affiches en semaine 1, alors qu’une semaine auparavant aucun client n’avait
connaissance du changement d’exploitant au profit de Neo, a été un vrai coup de force et défi que peu
d’entreprises auraient su relever. Bien qu’il nous reste quelques étapes importantes à franchir ces
prochaines semaines dont l’installation de notre nouvelle base logistique au coeur de la Ville de Genève,
Neo Advertising peut d’ores et déjà se féliciter d’avoir maitrisé avec succès cette transition. »

La prise de concession au 1er janvier 2017 a nécessité le développement de l’effectif et des moyens
logistiques analogiques de Neo Advertising. Les rangs de Neo Advertising ont été renforcés avec l’arrivée
de 10 nouveaux collaborateurs au 1er janvier 2017. Les premiers véhicules écologiques composant la flotte
d’affichage ont été réceptionnés, les supports amovibles destinés à l’affichage politique installés et plus de
10’000 affiches clients réceptionnées et préparées pour l’affichage.

Neo Advertising compte dorénavant parmi les sociétés de communication extérieure les plus importantes
du pays. Elle opère des supports d’affichage publicitaire analogiques comme numériques, dans l’ensemble
des univers de communication extérieure (i.e. domaine public, transports, centres commerciaux, POS) et
sur l’ensemble du territoire. La société établie à Genève, Lausanne et Zurich entend poursuivre un
développement soutenu au cours des prochaines années en capitalisant sur sa maitrise technologique, son
agilité et sa vision de l’évolution du marché de la communication extérieure.

La société de communication extérieure genevoise annonce avoir remporté l’appel à candidature en relation avec la concession d’affichage sur le domaine public de la Ville de Genève pour une durée de 5 ans.

Un candidat ayant toutefois décidé de recourir contre la décision de la Ville de Genève, Neo Advertising exploitera de manière provisoire, dès le 1er janvier 2017 et pour une durée de 6 mois, l’ensemble des supports d’affichage qui se trouvent sur le domaine public de la Ville de Genève (sont exclus les panneaux culturels peints). Avec 1’502 surfaces commerciales, 1’412 surfaces culturelles et 660 surfaces politiques Neo Advertising gérera l’un des plus beaux et importants patrimoines d’affichage du pays.

Christian Vaglio-Giors, co-fondateur et CEO de Neo Advertising commente cette attribution : « Nous sommes très heureux de marquer l’entrée de Neo Advertising sur le marché de l’affichage classique sur domaine public avec une concession majeure et exclusive au sein de la deuxième ville de Suisse. Ce développement vient confirmer, s’il le fallait, que le marché de la communication extérieure est en pleine mutation. Il vient également confirmer la position de Neo Advertising en tant que nouvelle force sur ce marché et lui ouvrir d’importantes perspectives de développement à l’échelle du pays ».

Cette acquisition vient consolider la stratégie de développement de Neo Advertising sur l’ensemble des univers de la communication extérieure, à l’échelle helvétique, avec une gamme complète de supports d’affichage, classiques comme numériques, et de solutions innovantes intégrant notamment les nouvelles stratégies Smart City. Ayant remporté la concession exclusive de Genève Aéroport en juillet 2015, Neo Advertising devient aujourd’hui la société offrant la plus importante pression publicitaire sur Genève et région.

Neo Advertising, l’afficheur genevois, annonce poursuivre et renforcer son engagement pour un développement durable au travers d’un partenariat avec Miel Genevois, fer de lance de l’apiculture genevoise.

Sensible aux questions de durabilité, Neo Advertising s’est attachée depuis sa création à poursuivre une politique de développement durable en favorisant des choix techniques et d’approvisionnement écoresponsables locaux et en soutenant des projets de durabilité écologique et sociale. Participer à un programme de reforestation, mettre en place une filière de recyclage de supports publicitaires, subventionner la production électrique écologique locale ou simplement en créant des places d’apprentissage, ce sont quelques exemples de l’engagement continu de Neo Advertising pour un développement contrôlé et durable.

Pour accompagner son engagement et permettre aux acteurs de l’apiculture biologique genevoise de sensibiliser la population aux risques de la disparition des abeilles, Neo Advertising débute aujourd’hui une campagne publicitaire (#neoruche) qui habille les vélos-taxis genevois de la société TaxiBike aux couleurs de Miel Genevois. La campagne est également relayée sur les supports publicitaires de Neo Advertising et les réseaux sociaux. Pendant la durée de la campagne Neo Advertising financera l’introduction sur territoire genevois de 100 abeilles pour chaque course effectuée par les TaxiBike #neoruche.

www.mielgenevois.ch

Publicité extérieure. APG/SGA reste leader du marché suisse. Le monopole appartient au passé. Duopole contesté.

La Suisse est sans doute le pays qui a la plus forte culture de publicité extérieure (out-of-home) avec une part de plus de 12% au total des dépenses publicitaires. En 2010, le leader du marché APG/SGA détenait selon ses propres estimations 75% des parts de marché de l’affichage et disposait de plus de 70.000 surfaces d’affichage. Son seul concurrent majeur, Clear Channel Suisse (l’entité probablement la plus rentable du groupe Clear Channel Outdoor), possédait, d’après ses estimations, environ 24% du marché, avec près de 20.000 emplacements publicitaires.

Depuis lors, la situation a un peu changé au détriment d’APG/ SGA du fait d’une concurrence plus agressive de Clear Channel Suisse, sous l’impulsion de son directeur (CEO) Jürg Rötheli, et de l’émergence de l’outsider Neo Advertising, qui est basé à Genève et qui a des succursales à Lausanne et Zurich. Ce dernier, qui a débuté dans la communication numérique, est capable aujourd’hui d’offrir une gamme complète de supports de publicité extérieure. L’entrée dans son capital de Vinci Capital au travers de la Fondation Renaissance PME lui a procuré des moyens supplémentaires de développement. Un renforcement de sa capacité financière s’avère d’autant plus important que le développement d’une offre publicitaire à l’échelle nationale requiert d’importants moyens humains et financiers.

Neo Advertising veut pénétrer le segment de la publicité relatif au domaine public avec son offre intitulée smart city. Cette société peut prétendre aux concessions nationales les plus importantes et sera d’ailleurs en lice pour le renouvellement de la concession de la ville de Genève. Le fait que Genève Aéroport lui confie son affichage publicitaire confère à Neo Adertising une crédibilité nouvelle, selon son co-créateur et directeur (CEO), Christian Vaglio-Giors. L’appel d’offres organisé fin 2014 a porté sur une concession unique pour l’ensemble de la publicité, qui permettra de mieux gérer les transitions techniques et les synergies commerciales entre l’affichage classique et digital.

D’une certaine façon, Neo Advertsing, qui évalue sa part de marché à 4%, a remis en question le duopole qui régnait sur le marché suisse de la publicité extérieure. Par ailleurs, la concurrence plus agressive de Clear Channel et l’émergence de Neo Advertising bousculent le monopole d’APG/SGA dans le domaine de l’affichage sur l’espace public. Ainsi la Cour de droit administratif et public du Tribunal cantonal a-t-elle octroyé en septembre dernier la concession de la ville de Lausanne à Clear Channel. APG/SGA a déposé un recours au Tribunal fédéral. En outre, Clear Channel a remporté en novembre dernier l’appel d’offres de la ville de Lucerne sur la commercialisation d’espaces publicitaires. Clear Channel gérera désormais plus de 550 emplacements publicitaires (affiches collées, lumineuses et numériques) situés dans les abribus, sur le domaine public et sur les biens fonds de la ville de Lucerne. Enfin, Clear Channel sera en charge dès 2017 de l’affichage publicitaire dans les abribus des transports publics zurichois VBZ.

Dans ces deux cas, l’appel d’offres était par lots et la procédure était accessible à tous les acteurs du marché, stimulant ainsi la concurrence entre les soumissionnaires. Mais avec un seul gagnant au bout du compte. Si l’on inclut Lausanne, cela peut signifier pour APG/SGA une perte de chiffre d’affaires au total, pas d’un seul coup mais répartie dans le temps, d’environ 40 millions de francs, selon des estimations. Cette perte peut être entièrement ou partiellement compensée par APG/SGA par des nouveaux contrats. La ville de Zurich a aussi attribué des lots du marché de l’affichage et des colonnes rotatives rétro-éclairées à Clear Channel. Une répartition des lots pourrait être également adoptée par la ville de Genève. La Surveillance des prix recommande aux communes, compétentes pour l’attribution des contrats de concession, de veiller à une procédure d’appels d’offres correcte de façon qu’à moyen terme, les prix aux clients soient mis sous pression. Ce qui peut être le cas si le critère d’attribution est le prix de revient à l’annonceur.

Edition du Lundi 11 janvier 2016, AGEFI